A l’extrême Nord-Est du Bangladesh, près de Sylhet et à l’aplomb immédiat des monts du Meghalaya (le pays des nuages – et région la plus arrosée de la planète) un type de bateau très particulier a évolué lentement, à l’abri des influences étrangères : le Barki Nouka ou Barky Nouka. Il apparait comme une évolution locale du Dunga (Dug-out, pirogue monoxyle), ancêtre de tous les bateaux du monde.

Construction du Barki Nouka :

Dans cette région du Bangladesh et plus précisément à Jaflong, on trouve des bateaux-pirogues à bouchains, construits en assemblant 5 planches formant l’ensemble. Une pour le fond et deux sur chaque bord. L’assemblage se fait par une technique rappelant le clin inversé dans la mesure où la planche supérieure est posée et fixée sur la planche inférieure sans rainurage et au moyen d’agrafes recouvertes généralement d’une glue à base de goudron. Il parait évident que ce système d’assemblage a remplacé les ligatures par fibres naturelles des bateaux cousus utilisées il y a quelques siècles.

A ce jour et à notre connaissance, le Barki Nouka est le seul bateau du Bangladesh à utiliser un système rappelant la construction « à clin ».

Ce bateau ressemble par sa taille et ses proportions à la pirogue monoxyle d’Amazonie ou d’ailleurs. Sa construction est différente et plus évoluée. Cependant la déforestation est grandissante. La taille et le diamètre des arbres se réduisent, et il n’est plus possible de creuser des Barki Nouka d’une seule pièce à l’instar des pirogues d’Amazonie.

La plupart des forets du Bangladesh ont été coupées. Il ne reste que celle des Sundarbans, la fameuse Mangrove protégée et déclarée « Patrimoine mondial » mais frappée en décembre 2014 par une marée noire, et des bosquets repartis dans tout le pays. Du fait de cette déforestation massive, le Bangladesh n’a plus d’arbres de qualité permettant de tailler des planches longues et larges pour la construction et celle des bateaux en particulier. 90% du bois de valeur utilisé pour la menuiserie de qualité – portes fenêtres etc… est importé des pays voisins : Inde – Malaisie – Birmanie…

Utilisation commerciale du Barki Nouka :

Le Barki Nouka est utilisé pour la collecte des galets, graviers et sables apportés durant la mousson par les torrents dévalant les pentes des collines du Meghalaya indien. Sa forme effilée lui permet de faire face plus facilement aux courants des crues de l’été.

SYL_003SYL_001SYL_002

 

Comme le delta du Gange ou du Brahmapoutre est constitué d’alluvions, il n’y a pas de pierres accessibles dans son sol. Ces pierres collectées du Meghalaya seront utilisées pour les ouvrages de maçonnerie et/ou de génie civil – soubassements de route – gravier pour béton etc. Le Barki Nouka ne fait pas le voyage jusqu’au lieu d’utilisation des pierres. Elles sont acheminés par le Barki Nouka vers de plus gros bateaux (autrefois les « Patham ») qui, eux, iront à la capitale Dhaka.

PHOTOS : Copyright Zeppelin-geo http://www.zeppelin-geo.com/index.htm

 

Votre email*

*Obligatoire.