Améliorer la construction navale composite au Bangladesh : notre responsabilité aujourd’hui pour demain

Les matériaux composites apportent plusieurs avantages à la construction navale :

  • Haute longévité
  • Maintenance minimale
  • Sécurité avec des caissons d’insubmersibilité
  • Efficacité de fonctionnement

Le secteur de la construction navale composite est en fort développement avec le besoin du renouvèlement à court terme de la flotte de pêche ainsi que l’amélioration du transport à passagers. Le gouvernement du Bangladesh (Ministry of Fisheries and Livestock, Forest Department) ainsi que les agences de l’ONU (FAO, UNICEF) encouragent ce transfert technologique par une politique volontariste et de multiples appels d’offre. Aucune formation dans ce domaine n’est disponible dans le pays. Un enseignement technique spécifique s’impose pour une évolution responsable de la construction navale.

Le chantier naval TaraTari et Watever ont soutenu début 2013 la première formation de 15 étudiants dans les domaines de la réparation et de l’entretien des bateaux composites pour la FAO (Food and Agricultural Organisation, organe de l’ONU) .

Watever a créé un nouveau centre de formation à la fabrication complète de ces bateaux et développe ainsi la transmission au Bangladesh de cette technologie bien connue des occidentaux et projette de l’intégrer aux programmes de l’éducation nationale.

Notre projet répond à deux vocations :

  • Améliorer la production locale des bateaux en composite
  • Apporter une nouvelle compétence technique 

L’Agence des Micro Projets de la Guilde Européenne du Raid, la Fondation d’entreprise SAFRAN pour l’insertion, la Fondation AnBeR, la Fondation MASALINA et la Fondation BRAGEAC soutiennent ce projet.

logo_fondation_brageac_caritas_signature_2x2_2lignes-1-e1464161334252masalina fondation logo