Le « Golden Boat » de Kuakata

Enfouie depuis plus de 150 ans sous le sable de la plage de Kuakata, au Sud-Ouest du Bangladesh, cette épave fut partiellement découverte par l’érosion dûe a une violente tempête en Juin 2012, avant de se faire recouvrir à nouveau par les alluvions. Yves, alerté par cette étonnante apparition, monte alors avec le département d’archéologie et l’Amiral Taher – ancien Chef d’Etat-major de la Flotte du Bangladesh, une expédition pour effectuer l’excavation de ce trésor de l’histoire navale. C’est ainsi qu’en février 2013, avec l’aide d’une cinquantaine de charpentiers et d’assistants de Nagarbary et sans réels moyen techniques ni financiers, il se lance dans une course contre les éléments pour sortir le « Golden boat » (nom donné au bateau du fait de la doublure en cuivre de ses bordés) avant les saisons dangereuses des orages tropicaux, des cyclones et de la mousson.

Témoin conscient de la richesse du patrimoine naval du Bangladesh, Yves réussi ensuite à convaincre les services publics de préserver et mettre en valeur ce plus ancien bateau de la flotte Bangladaise. L’épave, fut ainsi déplacée par l’armée, jusqu’au centre du village de Kuakata, juste à côté du temple bouddhiste de la Communauté Rakain. Le projet de construction d’un musée pour protéger cette épave vient de se trouver confirmé par l’inauguration d’une stèle en la présence du ministre du « Water Development Board », des autorités locales, lors d’une cérémonie introduite par Yves.