Un projet de gestion des déchets plastiques dans le Parc National du Banc d’Arguin (PNBA) en Mauritanie.


En 1976, la Mauritanie prend la décision exemplaire et unique de sanctuariser 1/3 de son littoral en créant le PNBA, la plus grande réserve ornithologique d’Afrique de l’Ouest.

Le projet Fortune de mer a pour ambition d’en extraire les déchets plastiques et préserver la biodiversité de cette aire protégée. Ce projet est aussi une exclamation sur la beauté sauvage de notre planète, l’héritage magnifique qu’il nous faut préserver. Dire où est notre vraie richesse.

Evacuation des déchets hors des îles via une lanche traditionnelle.



Rabattus par les vents, les déchets s’accumulent sur les côtes du Parc National du Banc d’Arguin au milieu des flamands roses, sternes, spatules et pélicans.


Ils entrainent la formation de plusieurs couches sédimentées de plus en plus difficiles à enlever, ce qui nécessite une action rapide et régulière.



Notre ambition

Laisser place nette au pied de la faune du PNBA (oiseaux en particulier).

Nettoyer des zones éloignées de toute activité humaine.

Amorcer la création de filières de traitement des déchets dans un pays où elles sont peu développées.

S’inscrire dans la continuité de Théodore MONOD, à l’initiative de la création du PNBA.

Faire écho à une recommandation de l’UNESCO et à une attente du PNBA.

Oeufs d’oiseaux et nid construit avec des déchets plastiques.

Prochaine phase du projet


Suite à une mission pilote réalisée en août 2019 où 10,3 tonnes de déchets furent collectés, nous vous proposons de vous engager à nos côtés dans une première action concrète, utile et originale : doter chaque village de pêcheurs Imraguen d’un ou plusieurs « poisson gobie » (selon la taille des villages) pour sensibiliser à la collecte des déchets et à la préservation de la biodiversité.

Les « poissons gobie » sont des poubelles géantes aux formes ludiques et artistiques.

Une artiste de Nouakchott déclinera les principales espèces animales vivant dans le Parc (pélican, dauphin, raie, requin, mulet, chèvre, chacal, chameau …).

Parallèlement, des actions de sensibilisation seront organisées et des filières de gestion des déchets seront mises en œuvre.

Poisson Gobie récemment installé sur la plage de Nouakchott.

Objectif : offrir aux villages jusqu’à 15 « poissons gobie »

– Prix par poisson (transport et installation comprise) : 600€
– 1 à 3 « poissons gobie » par village selon sa taille 
– Jusqu’à 15 « poissons gobie » au total, pour une valeur globale de 9 000 €

Pour en savoir plus sur ce projet et son historique : https://seatizens.org/fortune-de-mer/

Contact : Dominique Bleichner / fortune2mer@gmail.com